Texte à méditer :  "Hennez zo sotoh evid eur vuoh"      il est plus con qu'une vache   -  (Expression de Loc-maria)    

Présentation

Fermer * Leçons de breton *

Fermer Civilisation

Fermer Clichés sur le breton

Fermer Enregistrements

Fermer Piou on ? qui suis je ?

Fermer Spécificités

Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Loc-Maria-Plouzané
* Leçons de breton * - Verbe forme réfléchie
TRADUCTION DE LA FORME REFLECHIE DU VERBE
 

            

 
=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=- 
 
 
1 - Remarque générale:
 
Toujours dans le cadre de la lutte  contre la traduction au mot à mot du français, nous allons essayer de voir comment, par des exemples on traduit des verbes français utilisés à la forme réfléchie. Ceci dans le but d’éviter des emplois abusifs de la forme  “en em”.
 
   Une grande confusion règne sur certains verbes comme:
 
   - se tuer : en em laza.
 
 
  - se tromper : qui ne se dira pas “en em fazia.....
 
  ( Je me suis trompé = Faziet on )
 
   De même  “se noyer”
 
   Il s’est noyé: Beuzet eo bet.
 
2 - Exemples classiques
 
  - se tuer: en em laza
 
   - En em lazet e-neus: Il s’est tué volontairement.
 
   - Il s’est tué (dans un accident): Lazet eo bet
 
    
    -  Se nuire:
 
     - Noazoud da unan bennag
 
     - Se nuire= nuire à soi même
 
      Donc: Noazoud a reer dezor an-unan : On nuit à soi-même
     et toutes les conjugaisons possibles: Noazoud a ran din   va-unan: je me nuis. ect..........
 
     On notera une autre forme bretonne:
    Gaou a rit ouzoh hoh-unan: Vous vous nuisez.

   

    Gaou a reer ouzor an-unan: On se nuit (à soi-même)
 
 
Verbes à la forme en em:
 
An daou vreur en em gare - an daou vreur en em zikoure:
 
 Les deux frères s’aimaient - se portaient mutuellement secours.
 
Pour plus de précision on aurait pu mettre (mais ce n’est pas une obligation)
 
An daou vreur en zikoure an eil egile - an daou vreur en em zikoure kenetrezo.
 
 Quand l’action est faite par le sujet avec le complément mentionné alors la forme “en em” est employée:
 
An dud war an douar a zo lakeet d’en em zikour, d’en em gared.
 
 - Arabad eo en  em harpa ouz ar voger.
 
  - Re a drouz a zo! ne heller ket en em gleved zoken.
 
Quelques verbes classiques:
 
 Se faire du tort (mutuellement): Gaou a reont an eil OUZ egile.
 
 Se faire la cour (mutuellement):  : A leiz a reont an eil d’egile.
 
 Se fuir (mutuellement): Tehet a reont an eil DIOUZ egile.
 
 
Et d’autres exemples du même type:
 
 
Mond a reont a-benn an eil d’egile.
Kuzad an reont eun dra bennag an eil OUZ egile (Ils se cachent quelque chose)
Pokad a reont an eil d’egile: Ils s’embrassent.
Goulenn a reont kuzul an eil diouz egile: Ils se consultent.
 
Traduction de “se connaître”: Ober anaoudegez gand
 
Greet o-devoa anaoudegez er skolaj (an eil gand egile ). Gwelloh moarvad eged "en em anavezet o-devoa er skolaj.)
 
     Ils se suivent : Kerzed a reont an eil da heul egile. (Préférable à:  en em heulia a reont  (an eil egile ). 
 
 
 
 
 
 
Verbes français dont la traduction 
  n’utilise pas la forme “en em”
 
 
Se voir:
 
Le clocher SE VOIT de loin: An tour a vez gwelet a-bell- pe a weler a-bell
 
(C’est le clocher qui est vu - il ne se voit pas lui même).
 
S’appeler:
 
Il s”appelle Paul: Paol a vez greet anezañ.
 
Et ainsi de suite:
 
      Le breton s'apprend avec plaisir: Ar brezoneg a vez desket gand plijadur.
      Il 'sest trouvé malade: Kouezet eo klañv - Digouezet eo dezañ beza klañv-
      Des malades qui s'ignorent: Klañvourien ha n'ouzont ket ez int klañv.
      Il se coupe la main: Troha a ra e zorn.
     Il se frappe la poitrine: Skei a ra war e beultrin.
     Il se cacha les yeux: Moucha a res e zaoulagad.
     Il se croisa le bras: Kroazia a reas e zivreh.
     Mouchez vous le nez: C'hwezit ho fri.
 
     Sur ce dernier exemple on noetra l’expression: ober eur zeh d’ar fri.
     Comme ober eur zeh d’an daoulagad - d’an tal: s’essuyer les yeux - le front)
 
    S'appauvrir: Paouraad - Mond da baour - Mond war baouraad -
    S'enrichir: Pinvidikaad - Sevel da binvidig - Mond war binvidikaad.
    Se sanctifier: Santellaad - Mond war zantellad.
    S'attendre à: Beza e gortoz euz, e gortoz ma teuio.
    Ils s'attendent : En em hortoz a reont (an eil egile ).
   Se fatiguer: Il se fatigue vite: Buan eo da skuiza - Skuiza buan a ra.
   Se chauffer: Il se chauffe au coin du feu: O tomma ema e korn an tan.
   S'étendre, s'allonger:  gourvez, mond war ar gourvez (er gourvez ).
   Se couvrir - Se découvrir: Lakeet am-eus va zok -Tennet am-eus va zok.
    En em zizolei a ra dre e gousk: Il se découvre dans son son sommeil.
    Sevel peut être employé avec en em: En em zevel a ra ouz e dad: Il se dresse     contre son pére.
     Se mettre à travailler: Staga da labourad.

 

     Se trouver
 
      Il se trouve à la maison: Er gêr ema.
     Il se trouve savant: Kavoud a ra dezañ beza desket. En em gavoud a ra !Lorh a zo     ennañ, ourgouilluz eo.
    Il se trouve trop faible: Re wan e kav (soñj) dezañ beza.
    Il se trouve en retard: Paket berr eo.
   Il se trouve qu'il vaut mieux se taire: Mezaon eo gwelloh tevel.
    
   Se tourner
 
   Se tourner:  trei: Il se tourna vers le mur: Trei a reas ouz ar voger (war-zu ar voger ).
  Il a du mal à se tourner dans son lit: Poan e-neus oh en em drei en e wele.
 
    Tourner sur soi-même: treiñ warnor an-unan.
 
Se tuer, se blesser: Lazet eo bet, gloazet eo bet war an hent braz.
  En em laza  possède un autre sens : Rei taol ar maro deor an-unan.
  Il se tue au travail: Labourad a ra a-laz-korv, a-laz-ki, koll a ra e yehed gand al labourad re, dreist e nerz ez a.
  Se tenir: Il se tient debout: en e zav e chom.
  Il s'est tenu coi:  Sioul eo chomet.
  Il se tient à carreau: War evez e chom.
  Se servir de: Lavaret e vez: "En em zervicha ", pe c'hoaz eur  gavadenn all:"
  "Ober gand ", da heul "Ober war-dro", "Ober diouz".    Je me sers d'une bêche: Me a labour gand ar bal - Me a implij ar bal -
  Va benveg eo ar bal.
  S'habiller - Se déshabiller: Je vais m'habiller: Mond a ran da lakaad va 
  dillad - da wiska va dillad. Me déshabiller:  da fila va dillad.
  Honnez a oar en em wiska hag en em glinka: Elle sait s'habiller et se parer.
  S'habituer - Se déshabituer: Boaza -Divoaza.
  Boaza a reas buan ouz e vuhez nevez.( ne pas employer "en em voaza!").

 

 Divoaza: (rimadell)
  Diêsa tra a zo  da zivoaza  
  Eur mezvier hag eur vezvierez 
  Eur pemoh bet war ar panez.

  

  Se plaindre: Klemm: Esoh eo klemm eged kaoud poan - Ne ra nemed klemm: Il ne cesse de se plaindre.
 
  Se plaire:   Le verb “ kerneveg” "Bourra"  est excellent: Bourra a ra ar peson nevez ganeom.
  Se perdre : Deh e oa bet kollet er hoad: Il s'était perdu hier dans le bois.
  Il va se perdre:  Da goll ez aio.
  S'ennuyer, hag e vo lavaret: "en em enaoui!"
  Il s'ennuie vite - facilement - Dond a ra buan da enaoui -Enaoui a ran.
  Il se sait dénoncé: Gouzoud a ra eo bet diskuliet.
  Il se calma:  Terri a reas warnañ.
  Ils se ressemblent: Tenna a reont an eil d'egile.
  Garde toi de ton frére: Diwall rag da vreur,taol evez.
  Abstiens toi de boire: Paouez da eva - Chom heb eva.
  Occupe toi de ton frére: Taol evez ouz da vreur.
  Mad eo da intent, da glevoud ouz ar re glañv.
   Se taire: tevel - Sévanouir: Fata
  Se rouiller: Mergla - Se fâcher: Chifa -
  Se douter: Doueti.
  S'abonner: Koumanantet on da "Breiz nevez ": Je me suis abonné à "Breiz nevez.
  S'abriter: Eet on da waskedi, da zisklavi: Je me suis abrité.
  S'absenter: Il s'est absenté de l'école: Chomet eo heb mond d'ar skol.
  S'accorder: Il s'est accordé du temps pour lire: Kemer a ra amzer da lenn.
  S'accouder: Il s'est accoudé à la table: Branket eo ouz taol.
  S'accroître: Son élevage s'accroît: Kreski  a ra e grouiad.
  S'adoucir: le temps s'est adouci: Souplaet eo an amzer.
                   Le vent s'est adouci: Torret eo an avel.
                   Il s'est adouci: Torret eo warnañ.
  S'agir: Il s'agit de: Ar pez a gont eo. - Ar pez a zo kont ganeom eo. 
  S'aggraver: Le mal s'est aggravé: Gwasaet eo an droug.
  S'allonger: Il s'est allongé: Eet eo war e hourvez: Gourvezet eo.
                    War e hourvez (Position) - Gourvezet eo (action).
                    Evid ar verbou all: Daoulinet eo -War e zaoulin ema - Eet eo war e zaoulin - Puchet eo: Il s'est accroupi - war e buch (pe e buchou) ema - Eet eo war e barlochou:Il s'est mis à quatre pattes.
  S'allonger: Le fer s'allonge au feu: Hiraad a ra an houarn en tan.
  S'allumer: Le feu s'est allumé tout seul: An tan a zo kroget ennañ anezañ e-unan.
  S'amincir: Il s'est aminci: Moanet eo.
  S'amuser: Il s'est amusé: Plijadur e-neus bet - Diduet eo bet.
  S'appitoyer: Il s'est appitoyé sur le compte de son voisin: Truezi e-neus 
                     greet war gont e amezeg.
  S'appeler: Il s'appelle Jean: Yann eo e ano -Yann a vez greet anezañ.
  S'apercevoir:Il s'aperçoit qu'il s'est trompé: Gweled a ra ez eo faziet.
                         Merked a ra - Spurmanti a ra.....
  S'approprier: Il s'est approprié un chateau: Prenet e-neus eur hastell.
  S'arrêter: Il s'est arrêté: Harpet eo - Chomet eo a-zav.
  S'attacher: Il s'attache à son travail: A galon vad ema gand e labour.
                  Il s'est attaché à sa mére: Joa e-neus ouz e vamm.
   S'attendre: Il s'attend à être dédommagé: E (en ) gortoz ema beza digollet.
                      Ils s'attendront au carrefour: En em hortoz a raint er
                      hroaz-hent.
   Se bâtir: Il s'est bâti une maison: Savet e-neus eun ti nevez evitañ.
   Se baigner (en mer): Il est allé se baigner: Eet eo da neuñv.
   Se baser: Il se base sur le prix du beurre: Diouz priz an amann eo ez a.
   Se baisser: Il a du mal à se baisser: Poan e-neus o plega.
   Se blesser: Il s'est blessé: Gloazet eo bet.
   Se buter: Il s'est buté au mur: Eet eo a-benn d'ar voger.
   Se promener: Il est allé se promener: Eet eo da bourmen / da vale.
   Se brûler: Il s'est brûlé la main: Devet e-neus e zorn.
   Se passer de: Ce n'est pas facile de se passer de pain: N'eo ket tra aes diouered bara - beza chom heb bara.
    Se perdre: Il s'est perdu dans le bois: Kollet eo bet er hoad.
    Se posséder: Il ne se possédait plus: Ne oa ket mu mestr outañ e-unan - Ne oa ket mui evitañ e-unan.
    Se chauffer: Il se chauffe au coin du feu: O tomma ema e korn an oaled.
                        Il marche pour se chauffer: Bale a ra evid  tomma d'e dreid.
         (pe evid tomma e dreid pe evid tomma dezañ ).
   Viens te chauffer les mains: Deus da domma da zaouarn.
   Se chausser: Chausse toi:  Laka da votou.
                         Déchausse toi: Tenn da votou.
   Se charger:Il se charge de le faire: Kemer a ra warnañ hen ober.
   Se casser: Il s'est cassé la jambe: Torret e-neus  e har.
   Se conduire: Il se conduit mal: Eur vuhez fall a ren.
   Se confeser: Il est allé se confesser: Eet eo da govez.
   Se couvrir: Couvre toi: Laka da dog.
                      Il se découvre dans son lit: En em zizolei a ra en e wele.
   Se croire: Il se croit intelligent: Kavoud a ra dezañ eo speredeg:
   Se croiser: Ils se croisent: Mond a reont an eil e-biou d'egile.
   Se complaire: Il se complaît à chanter: Plijoud a ra dezañ kana.
                            Bourra a ra o kana.
   Se débarasser: Je me suis débérassé de mon chien: Kaset am-eus va hi da da bourmenn - Distrobet on-eus va hi.
   Se fier: Il se fie à son frére: Fiziañs e-neus en e vreur.
   Se frapper: Il se frappe la poitrine: Skei a ra war e beultrin.
   Se fournir:Il se fournit en pain chez X: Prena a ra e vara e ti X.
   Se fortifier: Il boit du vin pour se fortifier: Eva a ra gwin evid hreñvaad.
   Se figurer: Il se figure: Kavoud a ra dezañ.
   Se frayer: Il se fraye un chemin: Digeri a ra eun hent.
   Se froncer: Il se fronce les sourcils: Kriza a ra e dal.
   un “tro lavar”: Ober eur bod spern gand ar malvennou
   Se garder: Garde toi de fumer: Diwal da fumi.
   Se glorifier: Il se glorifie de sa force: Fougeal a ra gand e nerz.
   Se gratter: Il se gratte la tête: Skraba a ra e benn.
   S'habituer: Il s'est habitué au pays: Deuet eo da voaza diouz ar vro- 
                     Boaza a raio  buan. 
   S'habiller: Il s'est habillé: Gwisket e-neus e zillad -Lakeet e-neus e zillad
                     Il y a une exception pour: En em wiska ".
                     Ar plah yaouank a oar en wiska / en em ficha/ en em glinka - On dira même: Honnez a oar dougen he dillad.
   Habille toi: Laka da zillad.
   Déshabille toi: Fil da zillad.
   Quitte tes sabots:  Fil da votou koad.
   Se hâter: Il se hâte: Hasta a ra: hasta fo.
   S'immobiliser: Il s'est immobilisé: Chomet eo a zav.
   S'interroger: Goulenn ouzor an-unan.
   Il s'interroge: Goulenn a ra outañ an-unan.
   S'imaginer: Il s'imaginait être riche: Kavoud a ree dezañ e oa pinvidig.
   S'imprimer: Cela s'imprime facilement: An dra-ze a vez moulet êz a-walh.
   Se lever (intransitif): (dihraus ): A l'évangile on se léve: D'an aviel e zaver - D'an aviel e zav an oll.
    Se mettre (Klask eur plas..): En em lakaad a reas er renk kenta pe en 
                     disheol. 
    Se mettre à boire: En em deurel da eva. 
    Se mettre à table: Ils se sont mis à table: Eet int ouz taol.
    Se mettre à  jurer: Eet e oa en e valloz ruz: Il s’était mis à jurer.
    Jurer comme un charretier: pehi e-treuz nao moger.
    Se mourir: Il se meurt: War-nes mervel ema - War e dremenvan ema.
    O tresa e dalarou diweza ema.
    On trouvera aussi des “tro-lavar” pour indiquer cette situation:
    O lonka e vutugenn  ema “équivalent de “Avaler son bulletin de naissance”....
     Mais on dira: Marvet eo gand ar maro brao en e wele: il est mort de mort naturelle dans son lit.

    

    

     

 
    Se muer: Il s'est mué en chien :Deuet eo da veza ki.
    S'ouvrir: cette porte s'ouvre sur la rue:An nor-ze a sko war ar ru.
    S'occuper de: Occupe toi de ton frére: taol evez ouz da vreur.
    Se passer: Il se passera des jours: tremen a raio deveziou.
                       Il se passe de tabac: Ne vutun ket.
    Se plaindre: Il se plaint: Klemm a ra.
    Notenn: Porter plainte: Sevel klemm (ha n'eo ket:"Dougen klemm ".)
    Se perdre: Il s'est perdu dans le bois: Kollet eo bet er hoad.
                    (Au sens passif: Eet eo da goll )(Au sens réfléchi: En em gollet (e-neus.)
    Il existe une expression “spéciale” pour dire qu’on s’est perdu sans aucune possiblité de retrouver son chemin la nuit:
     Killiet on.
     Situation qui oblgeait l’égaré à attendre le lever du jour pour savoir où il était.
     
     Se plaire: Bourra - Vous vous plaisez chez nous? avec nous ?:
                     Bourra a rit ganeom ? (Bro gernev ) pe: Chwi en em gav (blij) ganeom?
    Se poser: Il se pose la question: Goulenn a ra outañ e-unan.
                     Klask a ra petra da soñjal.
    Se porter: Il se porte bien:Yah eo.
                      Il se porte au-devant de son pére: Mond a ra en arbenn d'e dad.
    Se pouvoir: Il se peut qu'il vienne: Posub eo e teufe.
    Se posséder: Il ne se posséde plus: Eet eo er-mêz anezañ e-unan -N'eo ket evitañ e-unan.
    Se présenter :Il s'est présenté devant le juge: Eet eo dirag ar barner.
    Il ‘s est présenté à moi; Lavaret e-neus din piou e oa ha piou n’e oa ket.
    Se prétendre: Il se prétend malin: Kavoud a ra dezañ beza fin.
                                                        pe: Kavoud a ra dezañ eo fin.
    un “tro-lavar” Hennez a gav dezañ eo finnoh eged kaoh louarn.
     Se reposer: Diskuiza: Il se repose: O tiskuiza ema.
                       Il se repose sur son fils: Konta a ra war e vab.
    Se refroidir: Yennaad: Le lait s'est s'est refroidi: Yen eo eet al leaz.
                         Le temps s'est refroidi: Yenneet eo an amzer.
    Se rétrécir: Strisaad: Le tissus s'est rétréci: Striseet eo an danvez.
    Se rendre: Il s'est rendu à Paris: Eet eo da Bariz.
                      Il s'est rendu malade: Eet eo klañv.
    Se retirer: Il s'est retiré: Eet eo kuit.
    Se reprendre: Il s'est repri: Deuet eo en-dro war e her.
    Se régler: Cela ne se régle pas ainsi: N'eo ket evel-se eo e teur a-benn.
    Se rassembler (réciproque): Tenna a reont an eil d'egile.
    Se saisir (de): tapoud peg (pe krog ) en eun dra bennag.
    Se savoir: Il se sait malade: Gouzoud a ra ez eo klañv.
    Se taire: Ils s’étaient  tus - employons un “tro lavar” Eet e oa an teodou d’ar foar.
    Se tuer (réfléchi): Beza lazet: Il s'est tué sur la route :Lazet eo bet war
                    an hent.
                    Il s'est tué d'une balle de révolver: En em lazet e-neus gand eur boled revolver.
    Se tenir (En em zerhel est un décalque du français):
    Il se tient droit: Chom a ra sonn.
    Il se tient debout : Chom a ra en ezav.
    Il se tient loin de moi: Chom a ra pell diouzin.
   Se vanter: fougeal - Il se vante: Fougeal / Fougasi a ra.
   Se vendre: Les pommes de terre se vendent bien: Ar patatez a vez gwerzet mad.
   Se voûter: Il se voûte: Mond a ra tort.
 
     Certains verbes prêtent à confusion entre l’ancien usage et le nouveau venu sans doute de l’influence du français comme, par exemple:
 
    Se raser: Troha ar baro.
    Se couper la barbe - aucun doute quand l’acrtion est faite par le “raseur”
    Mais chez le barbier: Lakaet am-eus da droha va baro: Je me suis fait couper la barbe.
De même pour se faire couper les cheveux dont la forme ancienne, encore attestée dans le souvenir des vieux bretonnants il y a au moins 35 ans (en 1974 donc):
 Lakeet am-eus da grenna va bleo: Je me suis fais raccourcir les cheveux.....
Cette forme semble, hélas, avoir disparu pour être remplacée par son équivalent français: me am-eus trohet va bleo qui est un gallicisme.....
 
 
Mais chez le barbier: Lakaet am-eus da droha va baro: Je me suis fait couper la barbe.
De même pour se faire couper les chevuex dont la forme ancienne, encore attestée dans le souvenir des vieux bretonnants il y a au moins 35 ans (en 1974 donc):
 Lakeet am-eus da grenna va bleo: Je me suis fais raccourcir les cheveux.....
Cette forme semble, hélas, avoir disparu pour être remplacée par son équivalent français: me am-eus trohet va bleo qui est un gallicisme.....
 
  Nous essayons de lutter contre ces formes......
 
 
Notons également, pour finir,  les formes: 
 
Se demander - se dire avec en em mais aussi avec la forme
 
  Goulenn a ran ouzin va-unan: je me demande.
  Lavared a ran din va-unan: je me dis. (ou en em lavared a ran)
avec bien sûr les autres désinences......
 
 
( D’après les Notes de grammaire de V.Favé dont beaucoup figurent dans la grammaire de F.Favereau qui déclare trouver cette liste “impressionnante)

Date de création : 19/09/2011 @ 20:54
Dernière modification : 19/09/2011 @ 20:54
Catégorie : * Leçons de breton *


react.gifRéactions à cet article

Réaction n°1 

par Kerdraon le 20/09/2011 @ 11:13

Salut! comment fait-on pour s'inscrire?

Image
leonard.jpg
Sondage
Parlez vous Breton ?
 
Oui
Un peu
Pas dutout
Résultats
Informations
Il n'y a pas de copyright sur mes enregistrements. Ils peuvent donc etre enregistrés et utilisés comme vous le souhaitez.
wink
^ Haut ^